Croche

by ARIEL

/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    Purchasable with gift card

      $10 CAD  or more

     

  • Compact Disc (CD) + Digital Album

    L'édition CD de Croche est livrée avec la pochette et comprend le téléchargement de l'album numérique dans le format de votre choix.

    Includes unlimited streaming of Croche via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    ships out within 4 days

      $10 CAD or more 

     

1.
Don Quichotte en tank Prêt à prendre la place L’émotion capslock Comme un crachat dans ta face Si t’as rien à faire Viens donc faire la guerre Si y a rien d’autre à faire On va s’défaire, défaire Castafiore sur le fil Sur la corde raide Gueule plus fort pour le fame Blottie dans son acouphène Ya rien d’autre à faire Oh! madame, c’est le drame C’est la force majeure Aux abris, aux abois Ici y a toujours plus de mal que de peur On a le martyr à fleur de peau Viens qu’on fasse le show Y a rien d’autre à faire On va s’défaire, défaire Laissez faire Lucifer Il y a pire, il y a moi Il y a toi, il y a nous Il y a tout et son contraire Viens qu’on fasse la guerre À des moulins à vent À des moulins à vent À des moulins à vent Y a rien d’autre à faire Y a rien d’autre à faire On va s’défaire Y a rien d’autre à faire
2.
Il aura fallu que tu creuses plus creux À l’orée du malaise Il aura fallu que tu touches au feu Pas pu t’empêcher de souffler sur la braise Touche pas! Entre in extrémis et trop tard Entre le wet dream et le cauchemar La main qui brule La peau qui fume Entre in extrémis et trop tard Toujours à semer les conditions du chaos Toujours pris dans l’urgence T’as voulu toucher, voir si c’était chaud Viens qu’on t’voit danser avec la main qui brule Touche pas! Entre in extrémis et trop tard Entre le wet dream et le cauchemar La main qui brule La peau qui fume Entre in extrémis et trop tard Touche pas! Tu pourrais t’planter comme Icare Même si le soleil n’est pas ton phare La main qui brule La peau qui fume La flamme avide Le cœur aveugle Entre in extrémis et trop tard Entre le wet dream et le cauchemar La main qui brule La peau qui fume Entre in extrémis et trop tard La main qui brule La peau qui fume La flamme avide Le cœur aveugle
3.
C’était hier, une autre page C’était l’orage avant le calme C’était hier, c’était presque rien Presque rien, plus que moins Celui que tu vois n’est que l’ombre de moi, oh oh Celui que tu vois n’est que l’ombre de moi, oh oh Tout ce que tu vois n’est que l’ombre de moi, oh oh Celui que tu vois n’existe pas J’avais la peur, compagne fidèle C’était réel à m’en faire mal J’avais la peur, c’était presque bien Presque bien, mieux que rien Celui que tu vois n’est que l’ombre de moi, oh oh Celui que tu vois n’est que l’ombre de moi, oh oh Tout ce que tu vois n’est que l’ombre de moi, oh oh Celui que tu vois n’existe pas Dans tes yeux de rebelle Dans ton cœur d’or Dans les astres du ciel Dans l’angle mort Que l’ombre de moi
4.
Débarre ta porte Si t’es down, j’suis up On joue à serpents-échelles Serpents… échelles… serpents… échelles… Le vent tourne souvent Le vent tourne souvent Jette les dés en attendant Je cherche l’air Un somnifère Pour casser un buzz de sucre Serpents… échelles… serpents… échelles… Le vent tourne souvent Le vent tourne souvent Tout ce qui monte redescend Serpents… échelles… serpents… échelles… Pour ne pas te perdre Pour ne pas te perdre Si tu montes, je scierai ton échelle Si tu tombes, je volerai tes ailes Si tu montes, je scierai ton échelle Si tu tombes…
5.
Tenter la bête Tâter le feu Froid dans la tête Chaud dans les yeux Tenter la bête Tâter le feu Un jeu de tête Qui s’joue à deux Jouer le tout pour le tout pour perdre Le tout pour le tout pour perdre… Tenter la bête Le prédateur Pour que s’arrête Enfin l’horreur Tenter la bête Viser le cœur Ni dieu, ni maître Que la peur Jouer le tout pour le tout pour perdre Le tout pour le tout pour perdre… Tenter la bête Tâter le feu Froid dans la tête Chaud dans les yeux Narguer la bête Tirer sa queue Petit, tu t’prêtes À un jeu dangereux Jouer le tout pour le tout pour perdre Le tout pour le tout pour perdre… Jouer le tout pour le tout pour perdre Le tout pour le tout pour perdre Jouer le tout pour le tout pour perdre la peur
6.
03:18
Ça sentait le faux pas sur ta peau À plein nez j’ai respiré ma mort Encore On sait que c’est mal Quand on s’emballe Mais c’est pas grave Le plaisir est aigu Le mauvais sang Monte à la tête Et redescend Contaminer le cœur Encore (3) Le vice en réponse au vide chronique C’est ton remède, c’est ma maladie Faut croire On sait que c’est mal Quand on s’emballe Mais c’est pas grave Le plaisir est aigu Le mauvais sang Monte à la tête Et redescend Contaminer le cœur Encore (3) Ça sentait le faux pas sur ta peau Qu’importe, j’ai respiré plus fort Encore Un faux pas de plus Un faux pas de trop Dans ta direction
7.
02:25
C’est là que ça s’passe Que tous se tassent C’est le moment de manquer de classe On s’est tant manqué On est en manque et On va pas s’manquer Danse, ma salamandre Dominer l’extase Avec ma comparse Écartelés dans l’espace On s’est tant manqué On est en manque et On va pas s’manquer Danse, ma salamandre Hey! Ma salamandre Hey! Ça sent mon cœur en cendres Danse, ma salamandre Hey! Ma salamandre Hey! Ça sent mon cœur en cendres Fais-moi mal, salamandre Danse ma salamandre Danse ma salamandre
8.
03:50
Quand les pôles s’opposent et qu’le Sud perd Sur tes épaules se pose l’hiver Et tu gueules tout seul pour pas perdre le Nord Dans tes catacombes Quand la déprime gagne sur l’amour-propre De la cime à l’abime, une aut’ drop De son piédestal, ta fierté perd pied Et tu t’allonges Deux saisons Deux saisons pour te faire une raison Deux saisons T’as jamais connu autre chose Quand les pôles s’opposent et qu’le Sud perd Sur tes épaules se pose l’hiver Et tu marches et marches pour pas geler sur place Quand les nuits sont longues Quand les masques tombent et qu’ta bulle pète Quand chaque atome en toi crie « arrête » Vers le fond tu fonces, dans la fosse aux monstres, Où le passé gronde Deux saisons Deux saisons pour te faire une raison Deux saisons T’as jamais connu autre chose Quand les pôles s’opposent et qu’le Sud perd Sur tes épaules se pose une nouvelle ère glaciaire Deux saisons Deux saisons pour te faire une raison Deux saisons T’as jamais connu autre chose T’as jamais connu autre chose T’as jamais voulu autre chose
9.
Tout le monde t’attend De l’autre bord. T’es en retard. Et le temps passe Mais y a quelque chose qui passe pas Et quand le rideau tombe Et quand la voix se brise Personne ne t’entend l’autre bord Personne ne t’attend plus nulle part Faudrait que tu t’lèves et qu’tu cries Mais t’as le silence pris dans’ gorge Tout le monde te cherche De l’autre bord. C’est la foire. Elle est belle, ta place Dans cette vaudevillesque farce Et quand le rideau tombe Et quand la voix se brise Personne ne t’entend l’autre bord Personne ne t’attend plus nulle part Faudrait qu’tu t'lèves et qu’tu cries Mais t’as le silence pris dans’ gorge Silence qui gruge les certitudes Silence fossoyeur de faux Silence, juge et partie Ton meilleur ennemi Quand le rideau tombe Quand la voix se brise
10.
05:25
Deux-points Suspension Trait d’union Parenthèse Point d’interrogation Deux-points Suspension Trait d’union Parenthèse Trois points d’exclamation Et des points d’suture Et des points d’suture Quand la vie est dure Et un vers de travers Et un vers de travers Et un pied dans la tombe Point-virgule, point-virgule Point-virgule, point-virgule Trois points d’exclamation Et des points d’suture Et des points d’suture Quand la vie est dure Et un vers de travers Et un vers de travers Et un pied dans la tombe

credits

released May 6, 2016

Ariel Coulombe - Voix, guitares, claviers, programmation.
Marie-Anne Arsenault - Basse, choeurs
Jonathan Gagné - Batterie, percussions
Sélène Bérubé - Choeurs

Invité(e)s
Jérôme Dupuis-Cloutier - Trompette
Christiane Charbonneau - Saxophones baryton et tenor
Joëlle Bissonnette - Violon

Réalisé par Ariel Coulombe & Ryan Battistuzzi
Prise de son et mixage - Ryan Battistuzzi
Mastering - Richard Addison, Trillium Sound
Design graphique - Élaine Martin
Photo - Maude Chauvin

℗ 2016 Krosch Musique
© 2016 Éditions Bloc-Notes

license

all rights reserved

tags

about

ARIEL Montréal, Québec

Défonce impressionniste et lyrisme sauvage.

contact / help

Contact ARIEL

Streaming and
Download help

Report this album or account

If you like ARIEL, you may also like: